Une image pour mille mots

Type de projet : Recherche exploratoire

Handicap concerné : Handicap mental, Plurihandicap, Polyhandicap

Thématiques : Prestations et communication, Accessibilité intellectuelle et aux informations

Statut : En cours

Le projet vise à développer une application multi-plateforme permettant de transformer une phrase en français standard en une suite d’illustrations ou une explication en FALC.

Une des situations de handicap couramment constatée pour un public avec déficience intellectuelle demeure l’accessibilité aux informations. Elle est tributaire des handicaps de communication vécus par cette population.

Dès lors, bon nombre de moyens existants tentent de compenser les incapacités de communication – logiciels de communication avec pictogrammes, contrôlés par diverses interfaces, ou encore dispositifs impliquant des “classeurs” de communication. L’un des moyens existants est le Français Facile à Lire et à Comprendre (FALC). Il s’agit d’une méthode règlementée, favorisant l’adaptation des messages écrits et oraux.

Toutefois, il n’y a que 10 à 20% des personnes avec handicap mental qui lisent. Pour toutes les autres, l’audio et les images peuvent être les seuls moyens d’accéder à des informations importantes pour leur vie sociale, culturelle ou politique.

L’originalité du projet consiste en la création d’une application multiplateforme qui fonctionne de la manière suivante : une phrase est écrite ou dictée oralement en français standard, avant d’être analysée par une “IA FALC” et déboucher sur des propositions (explications, formulations). Une fois la proposition validée, l’application génère des illustrations sous forme de petite bande dessinée aidant à la compréhension des messages tandis qu’une lecture audio de la traduction peut être produite au besoin.

L’ensemble des éléments sont exportables (texte, visuels, audio) pour des utilisations variées et multiples (supports physiques, digitaux). Le spectre des utilisateurs d’une telle application est important : enseignants spécialisés, éducateurs mais aussi administrations publiques, milieux culturels, milieux de la santé, milieux juridiques ou tout autre acteur ayant décidé de favoriser l’accessibilité aux informations. Le public avec déficience intellectuelle n’est pas le seul pouvant être concerné, à l’instar des publics allophones ou élèves ayant des difficultés.

Icône de trois livres

Contact

Fondation Clair Bois

Jean-Christophe Pastor

jean-christophe.pastor@clairbois.ch

Aller au contenu principal