SEFIT

Problème de stimuli trop nombreux chez les personnes autistes

Type de projet : Étude de faisabilité 

Handicap concerné : Autisme et Troubles Envahissants du Développement

Thématiques : Participation à la vie culturelle et aux activités sportives et de loisirs

Statut : En cours

Ce projet vise à développer des thérapies d’exposition à l’aide de réalité virtuelle pour les personnes ayant une faiblesse du filtre de stimulation.

Le projet s’adresse aux autistes connus sous le nom d’Asperger selon la CIM-10, c’est-à-dire les personnes autistes à haut niveau de fonctionnement. Il s’agit d’une faiblesse du filtre de stimulation, qui entraîne une surcharge de stimuli. Le stress, la fatigue, la surcharge et les attaques de panique peuvent s’ensuivre. Les personnes souffrant d’une faiblesse du filtre de stimulation ne sont pas correctement intégrées dans la société. La foule, les manifestations et les transports publics sont un problème pour ces personnes.

Les thérapeutes recommandent une thérapie d’exposition. Mais aucun thérapeute n’y participe, car le trajet et le temps posent problème. Avec la réalité virtuelle et des situations quotidiennes enregistrées, nous rendons cela possible. Jusqu’à présent, seules des scènes rendues par ordinateur en 3D ont été utilisées, et non des scènes filmées. Mais tous ces détails sont justement importants pour la faiblesse du filtre de stimulation. Nous combinons également cela avec une application, une gamification et un biomarqueur numérique.

La recherche doit permettre d’élargir son propre horizon en ce qui concerne la faiblesse du filtre de stimulation et de préparer des questions d’interview.

Nous voulons permettre aux individus de participer davantage aux événements sociaux avec leur famille et leurs amis en traitant leur hypersensibilité sensorielle, qui les empêche d’être pleinement intégrés.

Une femme portant des lunettes de réalité virtuelle, sur un fond noir.

Contact

ITs-Easy Börlin

Elena Börlin

e.b@its-easy.ch

Aller au contenu principal